Pôle Alpin Risques Naturels (PARN) Alpes–Climat–Risques Avec le soutien de la Région Rhône-Alpes (2007-2014)
FR
EN
 

Actualités, agenda et lettre d'information

 

Mise à jour : Février 2016

 

Actualités 2016

Janvier 2016

Bilan climatique 2015

Alpes du Nord
L'Observatoire savoyard du Changement Climatique dans les Alpes du Nord (OBSCAN) a mis a jour son indicateur du réchauffement des températures dans les Alpes françaises. La tendance linéaire d'augmentation des températures moyennes annuelles entre 1900 et 2015 par rapport à la période de référence 1961/1991 atteint désormais +1.92°C à l'échelle des Alpes françaises. Bien que ce réchauffement puisse être considéré comme quasiment uniforme sur l'ensemble du massif, il est néanmoins légèrement plus marqué dans les Alpes du Nord (+2.05°C) que dans les Alpes du Sud (+1.8°C). Le bilan climatique établi par l'OBSCAN montre que l'année 2015 se classe comme la 2e année la plus chaude depuis 1959 dans les Alpes du Nord, à quasi égalité avec 2014 et juste derrière 2011 (à 0.1°C près). Il relève, en outre, plusieurs anomalies mensuelles et quotidiennes remarquables, en particulier les deux mois record de juillet et décembre, ainsi que trois records journaliers : en juillet, sur les températures minimales en haute montagne et maximales en plaine (canicule), et sur les minimales en novembre en montagne (inversion de température). Enfin, l'analyse de l’évolution des températures moyennes bisannuelles de janvier à décembre montre que le couple 2014-2015 constitue la séquence la plus chaude jamais enregistrée dans les Alpes françaises (avec 0.3°C de plus que 2002-2003 et 2011-2012), et probablement la période la plus douce depuis au moins un millénaire. Les précipitations, quant à elles (toujours beaucoup plus variables dans l'espace et le temps), ont présentés des cumuls annuels proches des normales malgré la sécheresse estivale. En Savoie et à l'échelle mensuelle on retiendra, en particulier, un pic de précipitations en mai (+70%) et un quasi-record de déficit en décembre (-90%).
Bilan climatique 2015 OBSCAN (n°41)

France métropolitaine
La température moyenne sur la France a été supérieure aux normales durant une grande partie de l'année, à l'exception des mois de février, septembre et octobre. Sur la France métropolitaine, avec une température moyenne supérieure de 1 °C à la normale, 2015 se classe au 3e rang des années les plus chaudes depuis 1900, derrière 2014 (+1.2 °C) et 2011 (+1.1 °C).
Parmi les évènements remarquables de 2015 qui ont concerné le massif alpin, on retiendra : deux vagues de chaleur en juillet, plusieurs épisodes pluvio-orageux d'intensité exceptionnelle dans le sud-est de la France et une fin d'année exceptionnellement chaude et sèche, avec le mois de décembre le plus chaud sur la période 1900-2015 et le plus sec sur la période 1959-2015.
Météo-France : Bilan climatique de l'année 2015

Echelle globale
En revanche, à l'échelle mondiale, 2015 a été de loin l'année la plus chaude depuis le début des relevés en 1880, selon le diagnostic établi par la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) et confirmé par la NASA (National Aeronautics and Space Administration) puis par l'OMM (Organisation Météorologique Mondiale).
Synthèse du bilan global 2015 sur le site de Météo-France
NOAA Global Analysis - Annual 2015
NOAA/NASA Annual global analysis for 2015
Communiqué de presse de l'OMM


Europe

Alpine Space ClimChAlp ONERC
ONERC
Rhône-Alpes PARN

Portail Alpes-Climat-Risques   |   PARN 2007–2015   |  
Mentions légales