Base 'Projets' - Résultats des programmes de recherche sur les risques naturels

Accueil   |   La 'Base Projets'   |   Catalogue des programmes   |   Catalogue des projets


Projet PGRN 1997 - Burnet et al.
Titre HISTOVAL : intégration de l'information historique dans un système de gestion de base de données sur les avalanches
Programme Programme départemental CG38/PGRN
Durée 1997-1998

Objets et thématiques de recherche :

Types de risques Avalanches
Mots-clés Avalanches - Information historique - SGBD
Thématiques Connaissance des phénomènes - Histoire des risques
Sites d'étude Communes d’Allemont, Oz et Vaujany (vallée de l’Eau-d’Olle), Isère

Partenaires, contacts :

Organisme pilote Cemagref ETNA (Unité "Erosion Torrentielle Neige et Avalanches")
Partenaires UPMF (Université Pierre Mendès France), Grenoble
Coordination Roland BURNET
Contacts Roland BURNET, Cemagef ETNA : (+33) (0)4 76 76 27 19 - roland.burnet@cemagref.fr

Financement du projet :

Budget total ?
Financement (€) Financement CG38 : 6,86 k€ (45 kF)
Part (%) Part du financement CG38 : ?%

Contenu :

Résumé Ce projet de recherche s’inscrit dans le cadre des approches pluridisciplinaires mises en oeuvre par le Pôle Grenoblois Risques Naturels pour favoriser le rapprochement entre les sciences de l’ingénieur et les sciences humaines et sociales dans le domaine de la connaissance des risques naturels, en l’occurrence, entre ingénieurs et historiens travaillant sur le risque d’avalanches. Deux hypothèses-objectifs avaient légitimé ce rapprochement : premièrement, l’élargissement au XIXe siècle du cadre chronologique pris en compte par les documents de référence actuels, Enquête Permanente sur les Avalanches (EPA) et Carte de Localisation Probable des Avalanches (CLPA) ; deuxièmement, un repérage géographique suffisamment précis des événements avalancheux collectés à travers l’enquête historique, afin de pouvoir les associer aux couloirs. EPA – CLPA.

L’Enquête Permanente sur les Avalanches a débuté en 1973 à la division Nivologie du Cemagref. Les données des observations ont été codées et stockées sous forme de fichiers textes. Ainsi il a été possible de saisir toutes les observations antérieures à 1973 et de mettre à jour les fichiers annuellement après chaque hiver. La saisie des données était ainsi assurée sans perte d’information. Il était possible de traiter ces données pour obtenir des tris ou des extractions spécifiques en utilisant des programmes rudimentaires spécialement écrits pour cette application. Au début des années 1990, les logiciels de gestion de base de données sont devenus plus accessibles avec l’avènement des stations de travail. Il en était de même pour les systèmes d’information géographique, et l’un d’eux fut utilisé pour gérer la Carte de Localisation Probable des Avalanches. Parallèlement, la technologie des réseaux se développait (téléphone puis Internet).

Pour moderniser la gestion de l’EPA, il fallait un système qui permette d’une part de gérer les données au sens gestionnaire de base de données, et, d’autre part, d’établir un lien avec le système d’information géographique (SIG) de la CLPA. L’outil Oracle intègre non seulement ce double dispositif mais gère également l’ensemble du système par réseau.

Objectifs Mettre au point un outil de stockage et de gestion des informations sur les avalanches (base de données) capable d’intégrer, pour un secteur géographique donné, les informations historiques relatives à ces phénomènes.

Méthodologie 1) Enquête historique (période 1800-2000) :
Mise au point d’un état général des sources manuscrites et imprimées (archives départementales de l’Isère, archives municipales, archives ONF-RTM), à partir duquel la collecte des données a pu ensuite être engagée.

La carte d’Etat Major type 1922 (levées 1907-1908, révision 1934, 1953) a servi de référence pour le repérage des infrastructures et des anciens sites habités.

Le travail de collation des données s’effectue directement en archives sur PC à partir d’une saisie sur base de données type Access.

2) Gestion de la base de données sur les avalanches avec l’outil Oracle :
Ce système utilise le standard des langages de manipulation des données SQL (Structured Query Language). Il est complété par des fonctionnalités procédurales spécifiques PL/SQL (Procedural Language/SQL) qui permettent d’exécuter des lignes de commandes avec possibilité de branchement selon les données à traiter.

Oracle utilise le protocole standard ODBC (Open Database Connectivity) et assure l’accès à ses bases par le réseau Internet ou Intranet. La société Oracle offre des outils de développement d’applications permettant depuis un poste client quelconque, d’interroger une base de données, via un logiciel de consultation de sites Web. En outre, il est interfacé avec le SIG ArcInfo. Ainsi, Oracle permet de gérer des données géoréférencées, et ArcInfo, de disposer d’un système de gestion des données très performant.

Résultats et produits de la recherche :

Résultats 1) L’enquête historique a permis de dresser l’inventaire des sources documentaires disponibles, avant d’engager leur dépouillement.
Les données rassemblées (60 événements dont 32 avalanches) ont permis un premier rapprochement critique avec les informations de la CLPA.

2) Les fonctionnalités développées par le logiciel de base de données Oracle - en complément du SIG ArcInfo - permettent d’intégrer et d’interroger dans de bonnes conditions l’ensemble des informations tirées de l’enquête historique.

Livrables Base de données Oracle "HISTOVAL" (Cemagref) intégrant les données historiques récoltées

Rapport au PGRN

Diffusion :

Publications et communications Avalanches et risques. Regards croisés d'ingénieurs et d'historiens, sous la direction de Anne-Marie Granet-Abisset et Gérard Brugnot, Grenoble, CNRS-MSH-Alpes, avril 2002, ISBN : 2-914242-06-9, 182 p.

SOMMAIRE :

Introduction - Anne-Marie GRANET-ABISSET, Gérard BRUGNOT

Partie I. De l'histoire au service de l'ingénieur à l'historien partenaire du scientifique dans la connaissance des risques
Chapitre 1 - Le recueil et le traitement des données
Chapitre 2 - Apports et perspectives d'Histoval

Partie II. Actes du séminaire "Enquête et risques naturels : confrontation des pratiques"

Les enquêtes pour constituer les bases de données : l'exemple des avalanches
Gilles BORREL, Dominique STRAZZERI

Enquête auprès des mêmes personnes à douze ans d'intervalle
Jean-François MEFFRE

L'enquête journalistique de terrain : l'exemple des avalanches
Jean-Paul ROUDIER

Histoire et mémoire. A propos d'une enquête de terrain
Anne-Marie GRANET-ABISSET

L'enquête en archives et la connaissance des inondations
Denis COEUR, Michel LANG

L'enquête administrative à la recherche des dysfonctionnements
Philippe HUET

The flood of October 1994 in the Besos river basin. Data gathering and implications on flood management
Jorge COROMINAS, Pere BUXO

Postface - Gérard BRUGNO

Pages web Présentation de la suite du projet (CPER Rhône-Alpes) et de ses principaux résultats :
www.grenoble.cemagref.fr/etna/resultats/program_region/cper.htm Présentation de l’ouvrage issu du séminaire :
www.msh-alpes.prd.fr/Publications/Avalanches.htm

Débouchés du projet :

Produits de la recherche Base de données Méthodologie Rapport scientifique Système d’information géographique
Production scientifique - Méthodologie innovante
- Production de connaissances locales / régionales
- Production de connaissances pratiques / opérationnelles
Utilisateurs Gestionnaires de base de données sur les avalanches : Cemagref Nivologie, RTM…
Partenariats - Préexistant
- Qui se poursuit

Retombées Le développement du projet HISTOVAL s’est poursuivi en 1998 et 1999 avec un financement du CPER Rhône-Alpes (projet HISTOVAL : "Information historique et cartographie du risque avalanches. Données factuelles et problèmes méthodologiques"). L’enquête aux archives sur la vallée de l’Eau d’Olle était en voie d’achèvement (fonds ONF et communaux) lors de la remise du rapport, et devait être complétée sur ce secteur avec une enquête sur la mémoire orale. Il était par ailleurs prévu d’engager une démarche similaire sur la vallée de Chamonix. Dans le même temps, la configuration générale et la mise au point de la base de données Oracle devaient être achevées.

à préciser...

| Accueil 'Base Projets' |