Base 'Projets' - Résultats des programmes de recherche sur les risques naturels

Accueil   |   La 'Base Projets'   |   Catalogue des programmes   |   Catalogue des projets


PGRN 1990 - Delrieu et al.
Programme départemental CG38/PGRN
Mesures au sol des caractéristiques fines des précipitations (1990-1991)
Fiche 'Projet' complète
Types de risques Crues et inondations
Mots-clés Surveillance hydrométéorologique - Mesure des précipitations à échelle fine - Radar météorologique
Objectifs Tester et améliorer un radar météorologique de configuration légère (courte longueur d’onde, couvrant la ville dans un rayon de 20 km et à protocole d’exploitation adapté), pour l’utiliser en complément des outils existants.
Résultats Les analyses réalisées font apparaître un très bon synchronisme de l’ensemble du dispositif et une bonne confluctuation entre les mesures radar et les mesures de pluie au sol malgré la sous-détection liée à l’atténuation. Des algorithmes de correction de l’effet d’atténuation ont été développés, testés par simulation numérique et analyse de données. Une étude de l’atténuation au site du radar a montré la sensibilité de la mesure à la présence d’eau sur le cornet de l’antenne.

Le test du pluviomètre optique montre une bonne précision en termes de vitesse et de taille de gouttes, mais une sensibilité du capteur à l’émission naturelle du soleil dans l’infra-rouge qui peut parasiter la mesure (la pulsion du signal pourrait remédier à ce défaut…).
Livrables Méthodologie d'utilisation d'un radar météorologique de configuration légère pour la mesure des caractéristiques des précipitations

Rapport au PGRN
Retombées Ce travail fut conduit de 1988 à 1990 par l'Institut de Mécanique de Grenoble en collaboration (organisation des expériences et analyse des résultats) avec divers partenaires (LCPC de Nantes, CNET, EDF) et trouve son prolongement dans un projet Européen associant 14 laboratoires, parmi lesquels 6 sont intéressés par l’utilisation des radars météorologiques de configuration légère (Institut de Météorologie de Bonn et Université de Hanover qui en utilisent un de manière opérationnelle dans la Ruhr, Universités de Wageningen et de Delft qui mènent une étude comparative avec un radar classique, et l’IMG et le LCPC) et 3 s’intéressent aux mesures en contexte montagneux (Université de Lancaster et de Padoue et Centre expérimental de Météorologie et d’Hydrologie de la Région de Venise).
Contacts Guy DELRIEU (LTHE) : 04 76 82 50 94 - Guy.Delrieu@hmg.inpg.fr

| Accueil 'Base Projets' |