Base 'Projets' - Résultats des programmes de recherche sur les risques naturels

Accueil   |   La 'Base Projets'   |   Catalogue des programmes   |   Catalogue des projets


PGRN 1992 - Gilbert et al.
Programme départemental CG38/PGRN
L'expert et le politique en situation de crise : "Crise, risque et expertise scientifique" (1992-1993)
Fiche 'Projet' complète
Types de risques Projet transversal - Application aux Avalanches
Mots-clés Risques naturels - Avalanches - Situation de crise - Expertise - Incertitude - Prise de décision
Objectifs L’objectif majeur du projet consistait à élaborer une méthodologie commune entre le Cemagref et le GDR CRISE pour appréhender la question de "l’expertise" mobilisée en situation de crise dans le cadre de la gestion des risques naturels. Cette méthodologie était appliquée au cas d'une situation avalancheuse exceptionnelle survenue en Tarentaise (Savoie) en février 1990.

Ce travail représentait une contribution au développement d’une modélisation des interactions entre systèmes de la nature et systèmes économiques et sociaux, dans le cadre du Programme Interdisciplinaire de Recherche Environnement du CNRS.
Résultats L’analyse de la crise avalancheuse de février 1990 en Tarentaise a conduit à remettre en cause le rôle du phénomène naturel comme cause unique de la crise, celle-ci étant créée par une conjonction de plusieurs facteurs non exclusivement physiques (situation météorologique exceptionnelle, mais aussi fort afflux de vacanciers durant la période, week-end, situation projetée des jeux Olympiques de 1992…) et liée à un enchevêtrement d’enjeux et d’intérêts divergents, l’incertitude étant identifié comme le plus déterminant des facteurs de crise, et la gestion de cette incertitude comme le levier permettant la résolution de la crise.

L’analyse de l’expertise dans les processus de prévention et de protection a conduit à la formalisation de la procédure d’expertise exercée dans le cadre des projets d'aménagement des sites de montagne, sous la forme d’un schéma de représentation, en identifiant quatre phases principales : (1) une analyse locale du fonctionnement avalancheux du site, (2) la construction de scénarios d’avalanches majeures, (3) l’élaboration et de stratégies de protection, et (4) la sélection parmi les techniques disponibles d’un dispositif de protection adapté au contexte local. L’analyse de ce schéma de représentation a conduit à identifier le processus de médiation comme l'une des spécificités du travail d'expertise.

Ce travail a permis de cadrer la démarche et les questions de recherche en définissant des objectifs pour les étapes ultérieures.
Livrables Rapport (1993) au PGRN [format papier]
Retombées Poursuite du travail de recherche sur cette thématique dans le cadre du GDR CRISE et du projet CPER Charlier et Decrop (1991-1994) "Expertise et traitement politique des crises et des risques naturels". Ce travail a permis de cadrer la démarche et les questions de recherche en définissant des objectifs pour les étapes ultérieures. En particulier en proposant la notion de "scènes locales de risque", c'est à dire l’hypothèse que le risque loin de faire l’objet d’une définition univoque (sous l’autorité de la science) est élaboré, "négocié" au sein d’instances pluralistes. La notion de scènes locales de risques a ensuite été largement appropriée par le milieu scientifique et opérationnel en charge des risques collectifs.

- La notion de "scènes locales de risque" a fait ensuite l’objet d’une reprise et approfondissement dans le cadre d’une recherche financée dans le CPER 1995-1997(Decrop, Dourlens, Vidal-Naquet).

-Mise en place et coanimation d’un séminaire avec Jean-Pierre Galland (DRAST – MELT) qui s’est tenu à la DRAST (Tour Pascal Défense) de 1994 à 1996 intitulé : "les risques de l’expertise, actes d’expertise et responsabilités".
Contacts Claude GILBERT (PACTE) : Tél. 04 76 82 73 02 - Claude.Gilbert@msh-alpes.fr

Geneviève DECROP (Futur Antérieur) : Tél. 04 74 72 81 79 : Genevieve.decrop@wanadoo.fr

| Accueil 'Base Projets' |