Projet CG38 - PGRN piloté par le Cemagref UR EMGR

risknat - Pôle Alpin Risques naturels - Accueil
Mis à jour : date
Accueil risknat
Contact
Accés restreint
Titre du projet

Etude comparative, en utilisant l'événement du 28 décembre 2008 à St Paul de Varces, du zonage de l'aléa chute de pierres avec différents outils de simulation trajectographique et différentes matrices d'aléa

[ rapport pdf ]

Type d'aléa
Mouvements de terrain - éboulements - chutes de blocs
Année

2009


Organisme pilote
Cemagref UR EMGR
Organisme(s) associé(s)
- SAGE
- RTM38
Coordonnateur
Frédéric BERGER
Participants
Rémy MARTIN et Bastien AUBER (RTM), Alexandre MATHY (ADRGT-SAGE)

Résumé du projet

La politique de prévention des risques naturels en France et dans la majorité des pays européens, est entre autre basée sur l’affichage du risque. En France, cet affichage est réalisé via les Plans de Prévention des Risques naturels prévisibles. L’établissement d’un PPR nécessite la réalisation d’une carte de zonage des aléas contenant des informations sur la qualification des aléas et leur quantification en fonction de leur intensité. Dans le contexte des chutes de pierres, la procédure de réalisation de cette carte de zonage peut être optimisée par l’utilisation d’un modèle de simulation trajectographique. Mais le recours à un modèle engendre un certain nombre de questions auxquelles l’actuel guide méthodologique PPR « mouvement de terrain », qui date de 1999, n’apporte pas de réponses satisfaisantes. A titre d’exemple on peut citer : quelle est la valeur des seuils des probabilités d’atteinte à utiliser pour délimiter les zones d’intensité forte, moyenne et faible ? Comment spatialiser les résultats d’une simulation en 2D sur profils en long ?

Au regard de ce constat, de l’absence d’un cahier des charges précis pour la réalisation des études trajectographiques et de l’absence d’une méthodologie nationale de réalisation d’un zonage à partir d’études de simulations trajectographiques, on observe de plus en plus de contestations des volets chutes de pierres des PPR.

Ainsi dans l’actuel guide méthodologique PPR mouvements de terrain et compte tenu des connaissances  à l’époque de sa rédaction,  il n’y a aucune matrice d’aléa construite avec des valeurs seuils pour des paramètres pouvant être estimés avec des modèles de simulation trajectographique. De plus lors de l’utilisation d’un modèle de simulation en 2 dimensions, l’expert est confronté à la spatialisation de résultats obtenus pour un échantillonnage par profil en long de la zone étudiée. Les objectifs de ce projet ont été, à partir de la rétro analyse de l’événement du 28 décembre 2008 qui s’est produit sur la commune de Saint Paul de Varces, de : comparer les résultats obtenus avec 3 logiciels de simulation 3 en 2d et un logiciel en 3D, tester des valeurs seuils des principaux paramètres calculables avec un outil de simulation trajectographique, et comparer les résultats des zonages d’aléas ainsi  obtenus avec ces différents outils de simulation..

La matrice utilisée a été construite à  partir du croisement de la fréquence de passage des projectiles rocheux (regroupée en 4 classes : ≥10-2, 10-2> ≥10-4, 10-4> ≥10-6, 10-6>) avec l’énergie cinétique moyenne développée par ceux-ci (regroupée en 3 classes : ≥300kJ, 300 kJ> ≥30 kJ, 30kJ>).

 

[Programme de recherche départemental]