Projet CG38 - PGRN piloté par le Cemagref ETNA

risknat - Pôle Alpin Risques naturels - Accueil
Mis à jour : 08/12/2010
Accueil risknat
Contact
Accés restreint
Titre du projet

Prédétermination des crues sur les bassins versants torrentiels : faisabilités d'un synthèse hydrologique régionale fondée sur la prise en compte de facteurs géographiques locaux

[ rapport pdf ] [ presentation ]

Type d'aléa
Crues en rivière et inondations / Crues, érosion et laves torrentielles
Année

2009


Organisme pilote
Cemagref ETNA
Organisme(s) associé(s)
RTM38
Coordonnateur
Nicolle MATHYS
Participants
Christophe PETEUIL (ONF-RTM38), Anne-Laure MARTIN, Rodolphe ZEGRAR, Delphine PORCHERON, Annabelle RIESS (ONF-RTM38), Thomas CIPRIANI (Cemagref Grenoble, UR ETNA)

Résumé du projet

Ce projet a pour objectif d’améliorer les méthodes de prédétermination des crues utilisables par les praticiens ayant une pratique occasionnelle en hydrologie torrentielle. Notre étude s’est appuyée sur un échantillon de 159 bassins versants jaugés situés dans les Alpes françaises, dont la superficie ne dépasse pas 500 km² et pour lesquels on dispose d’au moins 7 années d’observation hydrométrique.

La critique et le traitement statistique des données de débit recueillies a permis de déterminer les différents quantiles caractéristiques (Qi5 , Qi10 , Qi20 , et Qi50 ) en adaptant la méthode d’estimation à la nature des données disponibles. Cette démarche nous a également donné accès à d'autres variables descriptives, notamment les durées et volumes des écoulements de crue. Les différents paramètres climatologiques et morphométriques représentatifs des bassins versants ont ensuite été déterminés à l’aide d’un SIG, ce qui a permis de constituer une base de données très complète.

Le croisement de critères liés à la distribution du relief et des précipitations, à la géologie et au type de temps à l’origine des plus fortes crues nous a ensuite amené à découper la zone d’étude en 5 secteurs considérés comme homogènes sur le plan hydrologique.

Une analyse détaillée de la durée caractéristique de crue de chaque bassin versant en fonction de la surface, du débit et de la saison n’a montré aucune tendance évidente à l’échelle de la zone d’étude. Nous avons donc été dans l’impossibilité de proposer une relation prédictive donnant des résultats suffisamment fiables dans un contexte de site non jaugé.

Nous avons par contre pu caler plusieurs relations permettant de prédire les débits de crues de périodes de retour 5, 10, 20 et 50 ans en fonction de variables liées à la surface drainée et à la pluie. La performance de ces modèles, notamment dans leur version régionalisée, s’avère globalement satisfaisante comparativement au niveau de confiance accordé à d’autres approches du même type.s

En revanche, la prise en compte de facteurs liés à l’environnement climatologique et à la géomorphologie des bassins n’a pas permis, contrairement aux résultats récents obtenus sur les Pyrénées françaises, de définir une approche robuste et apportant un gain en précision significatif.

 

[Programme de recherche départemental]