[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LGIT

Titre du projet

Risque sismique à Grenoble, une préoccupation pour qui ?
[ rapport pdf ]

Type d'aléa
Risque sismique
Année

2001

Mots-clés
Risque sismique - Vulnérabilité - Règles parasismiques - Responsabilités des acteurs - Prévention - Scène locale du risque - Analyse systémique
Champs disciplinaires
Sociologie, sismologie, géophysique, archéologie, histoire, architecture, géographie, psychologie


1) Organismes et auteurs


Organisme pilote
LGIT
Organisme(s) associé(s)
*
Coordonnateur
Stéphane CARTIER
Participants
*


2) Contexte du projet


Site(s) d'étude
Scène locale du risque sismique dans l’agglomération grenobloise
Contexte de l'étude
Ce projet consistait à mener une pré-enquête sur la perception et l’appropriation du risque sismique pour l’agglomération grenobloise.
Programme plus vaste
*
Initiation du projet
Projet initié par le PGRN
Montant du financement (k€)
7,622 k€ (50 kF)
Part du CG38 - PGRN
? %
(Co)-Financements
?
Appréciation du rôle du financement CG38 - PGRN
Le Pôle a permis d’initier cette démarche de recherche (le seul sur les SHS en matière de risque sismique), ainsi que d’organiser des séminaires / réunions avec d’autres chercheurs sur la question du risque sismique.


3) Objectifs, méthodes et résultats

Objectifs
Evaluer la perception et l’appropriation du risque sismique pour l’agglomération grenobloise.
Méthodologie
Prospection méthodologique : confrontation avec les expériences innovantes en matière de caractérisation du risque sismique par les sciences sociales.
Résultats
 Mise en évidence de la nécessité des approches interdisciplinaires et systémiques (séminaire GRESIS).


4) Débouchés du projet

Utilisateurs finaux potentiels
LGIT, CERAT, HESOP, IGA, Association Française de Génie Para-Sismique (AFPS), Association d’étude des Pathologies Sismiques (APS)
Production scientifique
- Méthodologie innovante
- Production de connaissances locales / régionales
Produits délivrables
*
Partenariats

- Initiés par ce projet
- Qui se poursuivent

cf. retombées du projet

Retombées du projet

Ce projet a permis :
- de faire venir des chercheurs français (Montpellier, Paris 5, Grenoble + une sociologue en thèse à l’ENTPE de Lyon),
- d’accélérer le programme ANTIALE ALPES : projet de comparaison du risque sismique dans les écoles de Fort-de-France et de Grenoble,
- de contribuer à la partie SHS du programme SISMOVALP,
- de contribuer au programme RDT (Fabrice Coton) portant sur la vulnérabilité sismique des écoles de Grenoble.

Mise en place d’un réseau de chercheurs et d’échanges scientifiques entre les laboratoires grenoblois (séminaire GRESIS).

Séminaire « SHS et risque sismique ».

La même démarche a été initiée sur le risque avalanche (Projet PGRN S. Cartier 2002).



5) Valorisation du projet

Publications et communications
*
Pages Web
0

 

[Programme de recherche départemental]