[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LGIT

Titre du projet

Identification des formations géologiques de sub-surface dans l'agglomération grenobloise

Titre du rapport : "Etude des formations superficielles du bassin grenoblois"

Type d'aléa
Risque sismique
Année

2002

Mots-clés
Risque sismique - Grenoble - Formations superficielles - Effet de site - Caractéristiques mécaniques - Fréquence de résonance
Champs disciplinaires
Sismologie, géologie, géophysique, géotechnique, géomatique


1) Organismes et auteurs


Organisme pilote
LGIT
Organisme(s) associé(s)
Polytech Grenoble - BRGM Marseille - IRSN Fontenay aux Roses - LGCA - EDYTEM
Coordonnateur
Fabrice COTTON
Participants
Shoko TADENUMA, Etienne BERTRAND, Benoit LEBRUN, Philippe GUEGUEN, Francis LEMEILLE, Gilles MENARD, Gérard NICOUD


2) Contexte du projet


Site(s) d'étude
Cuvette grenobloise (agglomération)
Contexte de l'étude
Le projet vise à préciser la nature des couches superficielles du remplissage sédimentaire, dans le but de mieux évaluer l’aléa sismique local dans la cuvette grenobloise.
Pour cela, ont été effectuées : une synthèse des données géotechniques (sondages), une synthèse bibliographique des travaux de recherche concernant le remplissage alluvial de la cuvette grenobloise, l’intégration des données sous SIG et la réalisation de profils géophysiques SASW (afin de déterminer le profil vertical des vitesses d’onde de cisaillement Vs).
Programme plus vaste
SISMOVALP
Initiation du projet
Participation du PGRN
Montant du financement (k€)
17,94 k€
Part du CG38 - PGRN
environ 10 %
(Co)-Financements
PGRN : 17,94 k€ = une partie des 50% de SISMOVALP.
Coût total du projet : 200 kF
Appréciation du rôle du financement CG38 - PGRN
Ce cofinancement a permis de compléter les 50 % de contrepartie nécessaire au montage financier du projet Interreg.
Le PGRN a joué le rôle d’initiateur de projet (permettant d’être éligible aux appels d’offre internationaux).


3) Objectifs, méthodes et résultats

Objectifs
Préciser les caractéristiques géométriques et mécaniques des couches superficielles du remplissage sédimentaire de la cuvette grenobloise pour mieux évaluer l’aléa sismique local dans l’agglomération sur différentes zones choisies.

Proposer une méthodologie pour cartographier ces formations sur l’ensemble de l’agglomération.
Méthodologie
 - Recherche et synthèse bibliographique sur le remplissage de la cuvette grenobloise ;
- Collecte de tous les sondages géotechniques publics de Grenoble ;
- Construction de profils géologiques type ;
- Etablissement de coupes géologiques ;
- Validation et discussions avec Mrs Nicoud et Ménard ;
- Intégration des sondages sous forme de base de données des lithostratigraphies sous GDM ;
- Synthèse et conclusion.

Afin de :
- créer une banque de données du sous-sol grenoblois,
- connaître l’histoire du remplissage alluvionnaire du bassin grenoblois,
- visualiser la variabilité des structures du sous-sol grenoblois,
- déterminer la couche superficielle responsable du second pic H/V,
- optimiser l’implantation des reconnaissances géophysiques.

+ Campagne géophysique (méthode SASW).

+ Modélisation de la réponse des sols sous CyberQuake et comparaison avec les rapports spectraux observés, afin d’obtenir un modèle de colonne de sol type.

Résultats
 - Cartes thématiques sous MapInfo des différents sondages et des différents types de mesures.

- Synthèse des informations géologiques et géotechniques des formations constituant le sous-sol grenoblois.

- Profils des vitesses des ondes S sur les 15-30 premiers mètres sur 16 sites du bassin grenoblois grâce aux mesures SASW.

- Visualisation des deux grandes interfaces : argiles compactes et sablons, et sablons et graviers, qui sont des limites majeures semblant bien visibles sur les mesures géophysiques.

- Mise en évidence de l’existence d’une lentille d’argile à partir des sondages et des coupes géologiques.

- Création d’un second modèle de colonne de sol par zone sectorisant l’agglomération grenobloise selon la géologie du sous-sol, issu du réajustement avec CyberQuake.


4) Débouchés du projet

Utilisateurs finaux potentiels
Géophysiciens (optimisation de l’implantation des reconnaissances)
Production scientifique
- Méthodologie innovante
- Production de connaissances locales / régionales
- Production de connaissances pratiques / opérationnelles
Produits délivrables
*
Partenariats
- Préexistants
- Qui se poursuivent
Retombées du projet
Dans ce projet, le Pôle a joué un rôle moteur (effet levier) pour permettre d’obtenir des financements Interreg. Ce projet a ainsi permis d’être impliqué dans les débouchés suivants :

- Programme Interreg III B SISMOVALP

- Programme RDT du MEDD SISMO-DT

- Conférence internationale ESG 2006


5) Valorisation du projet

Publications et communications
Plusieurs présentations en congrès internationaux.
Publications en cours.
Pages Web
 Page personnelle de Fabrice Cotton : http://www-lgit.obs.ujf-grenoble.fr/users/fcotton/

 

[Programme de recherche départemental]