[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LGIT

Titre du projet

Mesure des mouvements tectoniques dans la région grenobloise et la vallée de l'Eau d'Olle

Type d'aléa
Risque sismique
Années

1993-1994

Mots-clés
Tectonique active - Mouvements régionaux - Déformations horizontales - Réseau géodésique
Champs disciplinaires
Géodésie, géodynamique


1) Organismes et auteurs


Organisme pilote
LGIT
Organisme(s) associé(s)
LGCA (Univ. Savoie)
Coordonnateur
Jean-François GAMOND
Participants
Joseph MARTINOD (LGIT), Gilles MENARD et François JOUANNE (LGCA)


2) Contexte du projet


Site(s) d'étude
Mesures géodésiques de points situés sur les Chaînes subalpines (Chartreuse et Vercors), dans l’avant-pays alpin (Bas-Dauphiné), à proximité de la chaîne de Belledonne, en Oisans et sur un réseau local centré autour du lac de barrage de Grand-Maison.
Contexte de l'étude
 
Programme plus vaste
*
Initiation du projet
Projet initié par le PGRN
Montant du financement (k€)
21,34 k€ (80 kF en 1993 : une partie des mesures + 60 kF en 1994 : totalité des mesures)
Part du CG38 - PGRN
100 %
(Co)-Financements
*
Appréciation du rôle du financement CG38 - PGRN
Ces crédits étaient indispensable pour financer les campagnes GPS (achat de batteries, frais de mission…).


3) Objectifs, méthodes et résultats

Objectifs
Mesurer par géodésie satellitaire la vitesse des mouvements régionaux d’origine tectonique.

Obtenir des informations sur la composante horizontale des mouvements régionaux, afin de préciser la nature des mouvements décelés par nivellement.

Méthodologie
- Mesure à l’aide de récepteurs GPS, lors de 2 campagnes de géodésie satellitaire, de la position relative d’une trentaine de points géodésiques situés pour la plupart dans l’Est du département de l’Isère, et faisant partie le plus possible des réseaux de triangulation mesurés par l’IGN (entre 1946 et 1952).
- Implantation de points nouveaux pour homogénéiser la maille du réseau, afin de permettre la remesure ultérieure du réseau.

- Traitement des données GPS et comparaison avec les mesures anciennes de l’IGN.
- Objectivation des données par calcul du tenseur de déformation pour des triangles composés de trois points communs du réseau ancien et du réseau nouveau (tenseur défini par l’orientation du grand axe de l’ellipse de déformation et par ses deux valeurs propres : quantités maximales d’extension et de raccourcissement).
- Evaluation de l’incertitude liée aux données en les perturbant aléatoirement (nuages de points autour des axes des tenseurs de déformation).

- Interprétation des mesures de déplacements verticaux obtenues par comparaisons de réitérations de profils de nivellement, qui recouvrent avec une maille plus dense l’ensemble de la région.

Résultats
- Nouveau réseau GPS Alpes (« mesure zéro »), dont la remesure permettra d’avoir une idée des mouvements globaux de l’ensemble des Alpes occidentales.

- Estimation des vitesses horizontales des déformations tectoniques actives dans l’Est du département de l’Isère au cours du dernier demi-siècle.

- Mise en évidence de deux zones à des vitesses de déformation tectonique relativement rapides, de l’ordre de 4 mm/an : la bordure occidentale de la chaîne de Belledonne qui joue en décrochement dextre, et le chevauchement des chaînes subalpines (Chartreuse et Vercors) sur l’avant pays (Bas-Dauphiné). Ces vitesses sont bien supérieures à ce que la majorité des géologues voulaient envisager jusque là.

- Démonstration de la prédominance des processus asismiques (tels que le fluage) qui ont accommodé la déformation régionale lors du dernier demi-siècle, information à prendre en compte dans l’évaluation du risque sismique régional.



4) Débouchés du projet

Utilisateurs finaux potentiels
Chercheurs et gestionnaires en charge du risque sismique
Production scientifique
- Méthodologie innovante
- Production de connaissances locales / régionales
Produits délivrables
*
Partenariats
- Préexistant
- Qui se poursuit
Retombées du projet
Ce projet a participé à l’implantation des réseaux actuels de mesures GPS permanentes et a contribué à l’évolution des idées sur les méthodes à mettre en œuvre pour obtenir des résultats

Poursuite du travail avec le projet PGRN 1996 de Joseph Martinod.


5) Valorisation du projet

Publications et communications
- Jouanne, F., G. Ménard & D. Jault (1994). Present-day deformation of the French northwestern Alps/southern Jura mountains : comparaison between historical triangulations. Geophys. J. Int. 119 : 151-165.

- Jouanne, F., G. Ménard & X. Darmendrail (1995). Present-day vertical displacements in the North-Western Alps and Southern Jura mountains : data from levellings comparisons. Tectonics in press.

- Martinod J., Jouanne F., Taverna J., Ménard G., Gamond J.-F., Darmendrail X., Notter J.-C. et Basile C. (1999), Present-day deformation of the Dauphiné Alpine and Subalpine massifs (SE France), Geophys. J. Int., 127, 189-200.
Pages Web
0

 

[Programme de recherche départemental]