[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LGIT

Titre du projet

Application aux concentrations urbaines et industrielles de l'avant pays Rhône - Alpin

Type d'aléa
Risque sismique
Année

1992

Mots-clés
Risque sismique - Mécanismes de déformation - Donnée de nivellement - Géodésie satellitaire - Séismes induits par les activités humaines
Champs disciplinaires
Géodynamique, sismologie


1) Organismes et auteurs


Organisme pilote
LGIT
Organisme(s) associé(s)
IMAG / ENS
Coordonnateur
Jean-Robert GRASSO
Participants
Jean-François GAMOND (LGIT), Gilles MÉNARD (LGCA)


2) Contexte du projet


Site(s) d'étude
Zone Vizille - Laffrey - Monteynard (région au sud de Grenoble)
Contexte de l'étude
L’objectif pratique du projet est de mieux évaluer le risque sismique dans l’avant-pays rhône-alpin fortement peuplé en essayant de répondre aux questions suivantes :

- peut-on avoir dans cette région des séismes plus importants que ceux connus jusqu’ici au voisinage de Grenoble ?

- quels sont les sites les plus exposés à des séismes potentiels ?

- les activités humaines peuvent-elles déclencher des séismes dans des sites à l’état critique ?

La réponse à ces questions passe par une meilleure compréhension des mécanismes de la sismicité et de la déformation dans notre région.
Programme plus vaste
*
Initiation du projet
Projet initié par le PGRN
Montant du financement (k€)
7,622 k€ (50 kF)
Part du CG38 - PGRN
100 %
(Co)-Financements
*
Appréciation du rôle du financement CG38 - PGRN
Ces crédits ont financé l’intégralité du projet : réitération et comparaisons de nivellements (commande IGN).


3) Objectifs, méthodes et résultats

Objectifs
Déterminer le schéma de la déformation régionale actuelle par glissements sismiques et / ou asismiques aux limites de blocs.

Définir les zones sensibles ou les facteurs déterminants (blocage et / ou taux de récurrence faible) qui indiquent un accroissement du risque, à partir des caractéristiques des glissements sur les limites de blocs et les dimensions des failles concernées.
Méthodologie
Recherche, dans la région au sud de Grenoble des failles présentant des déplacements et parmi elles, de celles qui sont le siège de la reprise de sismicité observée depuis les années 1960, à partir des réitérations de nivellement (commandées à l’IGN) et de l’étude de la séquence sismique de 1961 à 1984, à compléter par des mesures, par géodésie satellitaire, des déplacements horizontaux qui affectent la région (réseau dense couvrant l’ensemble de la région grenobloise, depuis les Massifs Cristallins Externes jusqu’à l’avant-pays molassique).
Résultats
Interprétation des anomalies détectées par nivellement en terme de phénomènes compressifs, distensifs, ou de tassements alluviaux (cf. projet PGRN 1993-1994 de J.-F. Gamond et al.).

Hypothèse avancée qu’une grande partie des séismes modérés qui se sont produits entre 1961 et 1984 pourrait avoir été induite par la mise en eau du barrage de Monteynard, soit par un effet direct de surcharge, soit par la diffusion de la pression interstitielle à la faveur des failles préexistantes.


4) Débouchés du projet

Utilisateurs finaux potentiels
Chercheurs et gestionnaires en charge du risque sismique
Production scientifique
- Méthodologie innovante
- Production de connaissances locales / régionales
Produits délivrables
*
Partenariats
- Préexistant
- Qui se poursuit

La collaboration avec les mathématiciens du département de mathématiques appliquées) a fini par déboucher sur un partenariat entre Michel Campillo et Ioan Ionescu (Université de Savoie). Le partenariat avec l’IMAG (Jean-Claude Paumier) s’est poursuivi quelques années.
Retombées du projet
 


5) Valorisation du projet

Publications et communications
J.-R. Grasso, F. Guyoton, J. Frechet and J.-F. Gamond, 1992, Triggered earthquakes as stress gauge: implication for the uppercrust behaviour in the Grenoble area, France. Pageoph, Special issue “Induced Seismicity”, Vol. 139, N° 3/4, April 1993.
Pages Web
0

 

[Programme de recherche départemental]