[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LGIT

Titre du projet

Analyse des photographies aériennes de l'agglomération grenobloise :
contribution à l'évaluation de niveau 1.0 de la vulnérabilité sismique
[ rapport pdf ]

Type d'aléa
Risque sismique
Année

2003

Mots-clés
Vulnérabilité sismique - Evaluation - Critères structuraux - Photographies aériennes 3D ISTAR
Champs disciplinaires
Géomatique, sismologie de l’ingénieur


1) Organismes et auteurs


Organisme pilote
LGIT
Organisme(s) associé(s)
Geonumeric
Coordonnateur
Philippe GUEGUEN
Participants
*


2) Contexte du projet


Site(s) d'étude
Centre historique de Grenoble
Contexte de l'étude
Il existe de nombreuses méthodes d’évaluation de la vulnérabilité sismique des constructions à grande échelle, basées sur l’identification visuelle de critères structuraux au sens large. Elles consistent à identifier leurs points forts et leurs points faibles et à attribuer un indice de vulnérabilité.

Dans le cadre de l’appel d’offre 2002 du PGRN, des photographies aériennes 3D ont été acquises par le LGIT et la société Géonumeric, pour le compte du Pôle Grenoblois (cf. projet PGRN 2001). Ces images offrent une source de données qui peuvent être traitées à grande échelle.
Programme plus vaste
VULNERALP (projet Région Rhône-Alpes)
Initiation du projet
Projet initié par le PGRN
Montant du financement (k€)
13 k€
Part du CG38 - PGRN
100 %
(Co)-Financements
*
Appréciation du rôle du financement CG38 - PGRN
Le Pôle a joué le rôle d’initiateur de projet. Les crédits ont permis de rémunérer un stagiaire, d’acquérir du matériel (PC), de financer du fonctionnement et la valorisation des résultats.


3) Objectifs, méthodes et résultats

Objectifs
Commencer le traitement des informations qui peuvent être extraites des photographies aériennes 3D pour une meilleure prise en compte du risque sismique, avec comme priorité l’évaluation de la vulnérabilité sismique du bâti à l’échelle de la ville de Grenoble.
Méthodologie
Extraction d’un modèle Numérique de Surface (MNS) et d’un Modèle Numérique Bâti (MNB) (MapInfo).

Définition d’une méthode de vulnérabilité simplifiée (niveau 1.0) basée uniquement sur des considérations géométriques et structurales simples.
Résultats
Caractérisation du bâti grenoblois et de sa répartition (zonage) suivant quelques critères participant à la prise en compte de la vulnérabilité (typologie des constructions).


4) Débouchés du projet

Utilisateurs finaux potentiels
LGIT, Association Française de Parasismique (AFPS)
Production scientifique
- Méthodologie innovante
- Production de connaissances locales / régionales
- Production de connaissances pratiques / opérationnelles
Produits délivrables
*
Partenariats
- Préexistant
- Initié par ce projet
- Ne se poursuit pas (projet terminé, participation ponctuelle)
Retombées du projet
Caractérisation des types de construction et de leur répartition dans Grenoble ; définition d’une typologie (détermination des bâtiments / structures les plus vulnérables).

Ce projet a permis d’initier des collaborations avec d’autres laboratoires, dont le LIS (INPG).

En projet (avec le LIS) : extension à l’agglomération dans son ensemble des procédures développées sous le SIG-Grenoble du LGIT.


5) Valorisation du projet

Publications et communications
- Combescure, D. et P. Guéguen. 2003. Vulnérabilité du bâti existant. Quelques réflexions sur les méthodes d’estimation de la vulnérabilité à grande échelle, Actes du Colloque AFPS03, Paris.

- Guéguen, P. et T. Vassail, 2003. Typologie de l’agglomération grenobloise. Produit Final PF1, Projet VULNERALP, Grenoble.
Pages Web
 Projet VULNERALP : http://www-lgit.obs.ujf-grenoble.fr/users/pgueg/VULNERALP

 

[Programme de recherche départemental]