[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LGIT

Titre du projet

Failles récentes et actives des massifs subalpins et du Bas - Dauphiné

Titre du rapport : "Déformation récente du Bas-Dauphiné. L’analyse morphologique peut elle apporter des données complémentaires ?"

Type d'aléa
Risque sismique
Année

1997

Mots-clés
Tectonique active - Déformations récentes - Analyse morphologique - Modèle numérique de terrain
Champs disciplinaires
Sismologie, géomorphologie, géomatique


1) Organismes et auteurs


Organisme pilote
LGIT
Organisme(s) associé(s)
*
Coordonnateur
Jean-Charles THOMAS
Participants
*


2) Contexte du projet


Site(s) d'étude
Bas-Dauphiné / plateau du Chambaran
Contexte de l'étude
L’étude de la déformation récente et active en Isère est un point fondamental pour l’évaluation du risque sismique. Les éléments nécessaires pour dresser un bilan de la région (existence, localisation, étendue, âge et déplacements des structures de déformation récente et/ou active) sont encore fragmentaires.
L’estimation du risque sismique passe par une évaluation de la déformation sismique sur une période de temps au moins comparable à celle du cycle sismique, e.g. le taux de récurrence des séismes majeurs, mais les données de la sismologie actuelle (et historique) ne donnent qu’une image partielle de la déformation sur le long terme.
Par ailleurs, les données de déplacements actuels, calculées à partir des comparaisons de nivellement ou de GPS, indiquent, au vu de la sismicité actuelle, des vitesses trop rapides pour que l’ensemble de la déformation soit accommodée de façon sismique, si ces vitesses sont vérifiées et constantes au cours du Quaternaire.

Des données indépendantes de localisation et de quantification de la déformation sur le plus long terme sont donc nécessaires. Mais, pour l’essentiel des massifs montagneux de l’Isère, les marqueurs géologiques de terrain sont peu nombreux en raison des passages successifs des glaciers qui ont « gommé » les marqueurs plus anciens de la déformation quaternaire.
A l’inverse, le Bas-Dauphiné, bien qu’ayant enregistré une déformation modérée, conserve des marqueurs déformés anciens, en particulier des surfaces d’abandon miocènes et pliocènes, dont on peut chercher à qualifier et quantifier les déformations qu’elles ont subies.
Programme plus vaste
*
Initiation du projet
Projet initié par le PGRN ?
Participation du PGRN ?
Montant du financement (k€)
6,86 k€ (45 kF)
Part du CG38 - PGRN
%
(Co)-Financements
?
Appréciation du rôle du financement CG38 - PGRN
Acquisition du MNT de l’Isère (IGN) au pas de 50m et du couple d’images satellites stéréoscopiques SPOT panchromatique couvrant la zone d’étude.


3) Objectifs, méthodes et résultats

Objectifs
Etude morphologique des surfaces d’abandon miocènes et pliocènes à partir de modèles numériques de terrain (MNT) et images SPOT, afin de qualifier et quantifier les déformations subies par ces marqueurs anciens.
Méthodologie
- Présentation des données actuelles de déformation récente du Bas-Dauphiné.

- Détail des déformations mesurables en Isère, par les méthodes classiques et par celle utilisée dans cette étude.

- Etude morphologique du Bas-Dauphiné à partir du MNT IGN de l’Isère au pas de 50 m (analyse de profils topographiques et du réseau hydrographique), complétée de l’analyse d’images satellites SPOT et de reconnaissances de terrain. Confrontation avec les autres données néotectoniques du Bas-Dauphiné.
Résultats
- Etat des connaissances sur la déformation récente du Bas-Dauphiné.

- Détermination d’une vitesse moyenne de soulèvement du plateau du Chambaran (0,042 mm/an depuis 12 Ma) à partir de l’analyse morphologique des paléotopographies (définition de 4 surfaces de référence, établissement d’une chronologie des déformations subies).

- Interprétation tectonique des profils topographiques et des anomalies du réseau hydrographique, qui suggèrent une tectonique récente active.


4) Débouchés du projet

Utilisateurs finaux potentiels
Chercheurs en géosciences
Production scientifique
- Production de connaissances locales / régionales
Produits délivrables
*
Partenariats
*
Retombées du projet
 Cette étude montre que l’analyse morphologique sur des objets bien choisis peut apporter des données complémentaires et importantes sur les mouvements récents dans les Alpes.

Extension de l’analyse à l’ensemble du plateau du Chambaran (MNT de la Drôme), au plateau de Bonneveaux et au front du massif de Belledonne ?


5) Valorisation du projet

Publications et communications
?
Pages Web
0

 

[Programme de recherche départemental]