[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LIRIGM

Titre du projet

Un pas vers un observatoire de mouvements de terrain dans les argiles du Trièves : synthèse et création d'une base de données géotechniques, géodésiques et géophysiques

[ rapport pdf ]

Type d'aléa
Mouvements de terrain - Eboulements - Chutes de blocs
Année

2005

Mots-clés
Observatoire de mouvements de terrain - Base de données - Système d’information géographique
Champs disciplinaires
Géophysique, géologie, géodésie, géotechnique, hydrogéologie, géomatique


1) Organismes et auteurs


Organisme pilote
LIRIGM
Organisme(s) associé(s)
Structure RNVO - Service RTM
Coordonnateur
Denis JONGMANS
Participants
S. SCHWARTZ, S. GARAMBOIS, P. DESVARREUX (LIRIGM), J. MAZARS (INPG), J.P. REQUILLART (RTM)


2) Contexte du projet


Site(s) d'étude
Mouvements de terrain dans les argiles du Trièves
Contexte de l'étude
Environ 15% de la surface couverte par les argiles du Trièves est estimée en glissement, situation qui pose des problèmes importants d’aménagement du territoire. Dans ce contexte, la compréhension des mécanismes des glissements de terrain constitue un enjeu économique régional et intéresse les collectivités territoriales.
Or, de manière générale, la recherche scientifique sur les mouvements de terrain souffre actuellement d’un manque de données fiables dans le temps et dans l’espace, qui empêche d’avoir une vue complète sur ces phénomènes complexes et de comprendre les mécanismes de déformation et les paramètres régissant ces instabilités gravitaires.

Ce projet s’inscrit dans un projet plus vaste de constitution d’un observatoire de mouvement de terrain dans le Trièves, porté par le LIRIGM et associant de nombreux laboratoires et organismes, au sein du programme Envirhonalp. Ce projet d’observatoire vise à assurer la prise de mesures fiables sur une durée de plusieurs dizaines d’années afin de comprendre les mécanismes de déformation en œuvre et d’arriver, à terme, à une meilleure évaluation de l’aléa et de la gestion du risque dans cette région.
A ce titre, ce projet qui vise à tirer un bilan de l’état des informations disponibles, constitue un premier jalon afin de définir les sites à instrumenter et les mesures à réaliser dans la durée.
En outre, la collecte et la synthèse des données existantes ont pour but de susciter le développement de projets scientifiques sur la compréhension des mécanismes des glissements de terrain dans cette région.
Programme plus vaste
 Programme Envirhonalp
Initiation du projet
Participation du PGRN
Montant du financement (k€)
14 k€
Part du CG38 - PGRN
50 %
(Co)-Financements
Autre financement : RNVO : 14 k€
Coût total : 28,03 k€
Appréciation du rôle du financement CG38 - PGRN
Besoin de moyen humains (évalués à 6 mois d’un ingénieur géotechnicien ou post doc) et de moyens matériels (photos aériennes, images satellites, cartes IGN, SIG, frais de fonctionnement).


3) Objectifs, méthodes et résultats

Objectifs
Réaliser une collecte et une synthèse des données existantes sur les glissements de terrain affectant le Trièves.

Rassembler l’ensemble des données géologiques, géodésiques, hydrogéologiques et géophysiques, actuellement éparpillées, dans une base de données à partir d’un SIG et les mettre à la disposition de la communauté scientifique travaillant sur ces sujets.
Méthodologie

Réalisation d’une bibliographie la plus complète possible des publications scientifiques et techniques sur les glissements de terrain.

Collecte, sur cette base, des données existantes auprès des organismes opérationnels et des entreprises (RTM38, Scetaroute, EDF, etc.) ainsi qu’auprès des instituts de recherche ayant réalisé des travaux dans la région.

Archivage des mesures et observations dans une base de données, en spécifiant la source et la fiabilité des mesures. Rassemblement par types de données (géologiques, hydrogéologiques, géotechniques, géophysiques, mesures de déplacements, données sur les travaux réalisés et les difficultés rencontrées).

L’ensemble des données seront localisées et référencées sur les cartes IGN, une mosaîque de cartes géoréférencées et sur des images satellites à haute résolution (SPOT 5) afin de faciliter la visualisation spatiale des informations disponibles et les mettre en rapport avec les données existantes sur l’utilisation de l’espace.

Résultats

(Projet en cours)

BD encore en construction



4) Débouchés du projet

Utilisateurs finaux potentiels
Communauté des géosciences et gestionnaires du risque mouvement de terrain.
Production scientifique
- Production de connaissances locales / régionales
Produits délivrables
 Base de données (en construction)
Partenariats
- Préexistant
- Qui se poursuit
Retombées du projet
BD en construction...


5) Valorisation du projet

Publications et communications
*
Pages Web

 

[Programme de recherche départemental]