[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LIRIGM

Titre du projet

Etude hydrogéologique du versant instable de Séchilienne : analyses isotopiques

Type d'aléa
 Mouvements de terrain - Eboulements - Chutes de blocs
Année

1997

Mots-clés
Mouvement de masse - Fracturation - Commande hydraulique - Minéralisation - Conductivité hydraulique - Pression hydraulique - Effet de seuil hydromécanique
Champs disciplinaires
Géologie, géodynamique, géophysique, géomécanique, hydrogéologie, géochimie


1) Organismes et auteurs


Organisme pilote
 LIRIGM
Organisme(s) associé(s)
Syndicat Intercommunal des Eaux de la Région Grenobloise (SIERG)
Coordonnateur
 Jean-Marc VENGEON
Participants
*


2) Contexte du projet


Site(s) d'étude
Versant instable des « Ruines de Séchilienne » sur le flanc sud du Mont Sec (vallée de la Romanche, entre Vizille et Bourg d'Oisans)
Contexte de l'étude

Thèse de J.M. Vengeon
Objectif général : comprendre la déformation observée selon une triple approche :

Objectif(s) :
Géologie : préciser la structure du massif rocheux et l’histoire de sa déformation.
Géomécanique : reconstituer la déformation du massif depuis le retrait des glaciers pour préciser le mécanisme des mouvements.
Hydrogéologie : cf. objectifs du présent projet.

Méthodologie :
Géologie : Etude géologique et structurale multi-échelle (cartographie géologique et géomorphologique, photointerprétation, cartographie de la foliation, analyse structurale et observations de lames minces).
Géomécanique : Simulation numérique 2D par la méthode des éléments distincts : modélisation de la masse rocheuse découpée par deux familles de fractures déterminées par l’étude structurale.
Hydrogéologie : cf. méthodologie du présent projet.

Résultat(s) :
Géologie : Précision de l’influence du contexte géologique sur la localisation et la cinématique de la déformation (caractère discontinu de la fracturation, direction des vecteurs déplacement orthogonaux aux structures, mise en évidence d’une structure antiforme dans le haut du versant).
Géomécanique : Proposition d’un modèle de déformation sans surface de rupture en accord avec les observations morphologiques et les mesures de déplacement. Précision de l’état de sollicitation du massif (état « métastable »).

Hydrogéologie : cf. résultats du présent projet.

Programme plus vaste
 *
Initiation du projet
Projet initié par le PGRN
Montant du financement (k€)
6,1 k€ (40 kF)
Part du CG38 - PGRN
? %
(Co)-Financements
*
Appréciation du rôle du financement CG38 - PGRN
 Initiation et soutien financier exclusif des manips, en complément d’un programme / bourse de thèse de la région Rhône-Alpes.


3) Objectifs, méthodes et résultats

Objectifs
Hydrogéologie : caractériser les circulations d’eau dans le massif et la « commande hydraulique » (analyses isotopiques).
Méthodologie
Hydrogéologie : Etudes hydrogéochimiques des écoulements de surface et en galerie : analyses chimiques et isotopiques, enregistrements de conductivité et débit des venues d’eau en galerie (corrélés avec la pluviométrie et les déplacements).
Résultats
Hydrogéologie : Mise en évidence d’un seuil hydromécanique (charge hydraulique) fonction des cumuls de précipitations.
Modèle hydrogéologique complexe du massif précisant l’origine des écoulements (infiltrations, écoulements latéraux), leur âge, leur compartimentage en zones plus ou moins conductrices et la corrélation entre conductivité / débit et déplacements selon la pluviométrie.


4) Débouchés du projet

Utilisateurs finaux potentiels
Chercheurs géosciences : LIRIGM.
Gestionnaires et experts de la gestion de crise : CETE Lyon, DDE 38
Production scientifique
- Méthodologie innovante
- Production de connaissances locales / régionales
- Production de connaissances pratiques / opérationnelles
Produits délivrables
*
Partenariats

avec le SIERG :
- Initié par ce projet
- Qui s'est poursuivi durant le projet suivant (2000)

Retombées du projet
Interprétation des données hydrochimiques (en particulier isotopiques) avec Yves Guglielmi de l’Université de Franche-Comté : partenariat poursuivi en 2000, puis avec l’université de Nice (Geoscience Azur)

Valorisation au workshop international « Hydrogéologie des mouvements de terrain » dans le cadre de la Conférence Internationale sur les Risques en Montagne (Grenoble, 12-14 avril 1999, DIPCN).

Utilisation de l’inventaire des sources et du suivi de leurs caractéristiques hydrauliques et chimiques naturelles pour préparer la campagne de traçage de l’étude suivante (projet PGRN 2000 de J.M. Vengeon).



5) Valorisation du projet

Publications et communications

- Vengeon J.M. 1998. Déformation et rupture des versants en terrain métamorphique anisotrope. Apport de l’étude des Ruines de Séchilienne. Thèse de 3° cycle, Université Joseph Fourier, Grenoble 1.

- Guglielmi, Y., Vengeon, J.M., Bertrand, C., Mudry, J., Follacci, J.P., Giraud, A., 2002. Hydrogeochemistry: an investigation tool to evaluate infiltration into large moving rock masses (case study of La Clapière and Séchilienne alpine landslides). Bull. Eng. Geol. Env., 61 (4), 311-324.

Pages Web

Séchilienne / LGIT - Equipe "Mouvements de terrain" : http://www-lgit.obs.ujf-grenoble.fr/observations/omiv/SECHILIENNE/index.html

Guglielmi / geosciences Azur :
http://www-geoazur.unice.fr/PERSO/guglielmi/index.html
http://www-geoazur.unice.fr/EQUIPES/RUBRIQUES/activites_TGM.html

 

[Programme de recherche départemental]