[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LIRIGM

Titre du projet

Risques générés par les grands mouvements de terrain : "consolidation et harmonisation de l'expérience acquise de chaque côté des Alpes en matière d'aide à la prise de décision"

Type d'aléa
Mouvements de terrain - Eboulements - Chutes de blocs
Année

1993

Mots-clés
Mouvements de versants - Méthodes d’étude - Coopération transfrontalière - Interreg I - Guide de recommandations
Champs disciplinaires
Géosciences (géologie, géodynamique, géophysique, géographie physique, géodésie, géotechnique, géomécanique).


1) Organismes et auteurs


Organisme pilote
LIRIGM (UJF, ex LGM)
Organisme(s) associé(s)
REGIONE PIEMONTE (Settore per la prevenzione del rischio geologico, meteorologico e sismico), POLITECNICO DI TORINO (Dipartimento di ingegneria strutturale), CETE de Lyon (LRPC), CETE Méditerranée (Labo. de Nice), LCPC (Réseau des laboratoires des Ponts et Chaussées, Mission mécanique des roches)
Coordonnateur(s)
Françoise ZANOLINI (PGRN) et Gianfranco SUSELLA (Regione Piemonte)
Participants
Matteo BROVERO, Stefano CAMPUS, Ferruccio FORLATI, Manlio RAMASCO, Gianfranco SUSELLA (Regione Piemonte) ; Pierre ANTOINE, David AMITRANO, André GIRAUD, Didier HANTZ, Jean-Marc VENGEON (LIRIGM) ; François GILLET, Françoise ZANOLINI (PGRN) ; Claudio SCAVIA (Potitecnico di Torino) ; Henri EVRARD (CETE Lyon) ; Jean-Paul FOLLACCI (CETE Méditerranée) ; Louis ROCHET (LCPC)


2) Contexte du projet


Site(s) d'étude
En Italie : Rosone (vallée de l’Orco), Cassas / Salbertrand (vallée de la Doire Ripaire).
En France : Séchilienne
(Isère), La Clapière (Alpes maritimes).
Contexte de l'étude
Projet proposé par la Région Piémont et l’Université de Grenoble dans le cadre de la coopération transfrontalière, pour mettre en commun l’expérience et les moyens d’analyse des spécialistes français et italiens (scientifiques et praticiens) travaillant sur les mouvements de versants, afin de progresser dans la résolution des problèmes de risques naturels.

Amorce d’une collaboration entre des partenaires aux compétences complémentaires :

- Acquis en matière d’inventaire et de cartographie des risques naturels, avec une base de données très élaborée du service prévention des risques naturels de la Région Piémont, en liaison avec le Conseil National de la Recherche (Institut de Recherche pour la protection hydrogéologique du bassin du Pô).

- Compétences marquées en matière d’analyse, de compréhension, d’interprétation, de techniques d’auscultation et de télémesures des processus de versants à l’Université de Grenoble (collaborations étroites avec divers partenaires français tels que le CETE, en particulier dans le cadre du programme de recherche sur les risques naturels du Contrat Etat - Région Rhône-Alpes).
Programme plus vaste
Projet financé dans le cadre du programme inter communautaire INTERREG I
Initiation du projet
Projet initié par le PGRN
Montant du financement (k€)
10,7 k€ (70 kF)
Part du CG38 - PGRN
4 %
(Co)-Financements

France : 787, 52 kF :
Etat français : Fonds interministériel aménagement du territoire (FIAT, Préfecture de la région Rhône-Alpes) : 265 954 F
PGRN : 70 kF
FIAT + PGRN : 335 954 F = 60% de fonds nationaux
+Contribution CE (FEDER) : 315 217 F = 40% de fonds européens
+ Autofinancement UJF : 136 353 F
= 787 524 F

Italie : 787, 51 kF

Coût total (France + Italie) : 1,575 kF (228,6 kECU)

Appréciation du rôle du financement CG38 - PGRN
 Complément de financement sur le projet.


3) Objectifs, méthodes et résultats

Objectifs

Rédiger un fascicule de recommandations indiquant la manière d’aborder les problèmes de mouvements de versants de grande ampleur.

Les recommandations doivent servir à ce que les études initiées ultérieurement soient conduites de la façon la plus efficace possible, en précisant mieux les limites de la connaissance théorique ainsi que les méthodes.

Méthodologie

- Analyse de plusieurs (4) cas concrets ;
- Analyse et formalisation des méthodes d’études en vue d’une efficacité maximale ;
- Rédaction d’un texte de recommandations clair, reposant sur des bases scientifiques indiscutables.

Phase 1 :
- structuration des données en vue d’un échange entre les différents partenaires
- les données objectives,
- les points d’interrogations,
- définition d’une présentation type (sous forme de fiches) : événements, histoire, thèmes, mesures de préventions prises…
- échanges d’informations : échanges des dossiers, concertation, visites croisées des sites.

Phase 2 :
- réflexion, tâches complémentaires,
- synthèse et rédaction du guide de recommandations (normalisation de la démarche).

Résultats

A – Texte synthétique (30 pages) pour chacun des 4 sites étudiés, selon un plan identique :
Introduction, 1. Analyse historique, 2. Documents techniques disponibles, 3. Contexte géologique, 4. Climatologie et hydrogéologie, 5. Techniques de reconnaissance mises en œuvre, 6. Auscultation, 7. Etat actuel de la modélisation, 8. Evolution de l’acuité du risque.

B – Guide des recommandations associé aux « fiches » de synthèse :
Introduction, 1. Caractères spécifiques des études de stabilité des versants, 2. Méthodologie de l’étude : approches historique, géologique, morphodynamique, hydrologique et climatologique, hydrogéologique, topométrique, géomécanique, scénarios d’évolution spatio-temporelle des mouvements, mesure et description des déplacements, détermination des propriétés physico - mécaniques représentatives ; avec pour chaque paragraphe : définition, finalité, potentialité, défauts et limites, éléments nécessaires, à éviter, comment faire, note(s).

Les résultats du projet soulignent l’importance que revêt l’étude des mécanismes de déformation et de rupture des versants rocheux, et l’insuffisance de leur compréhension pour pouvoir fournir aux décideurs les informations nécessaires pour assurer une gestion satisfaisante des mouvements de versant de grande ampleur.



4) Débouchés du projet

Utilisateurs finaux potentiels
Décideurs et services techniques de France et d’Italie impliqués dans la gestion du risque « mouvement de terrain ».
Production scientifique
- Production de connaissances locales / régionales
- Production de connaissances pratiques / opérationnelles
Produits délivrables
Opuscule de recommandation (cf. référence ci-dessous)
Partenariats
avec ARPA Piémonte (ex services RN Région Piemonte), Politecnico de Turin, CETE de Lyon et LIRIGM :
- Initié par ce projet
- Qui se poursuit
Retombées du projet
 - Projet de recherche proposé sur ce thème pour 1995 et 1996 et retenu dans le cadre du Contrat de plan Etat Région Rhône-Alpes (1994 - 1998), avec le financement d’une thèse associée à ce projet (J.-M. Vengeon).

- Proposition d’un programme INTERREG (France, Italie, Suisse) consacré aux mécanismes de déformation et de rupture des versants rocheux, lors de la mise en place du projet INTERREG II C.

- Premières confrontations transfrontalières d’experts :
Séminaires (introduction des suisses) + Présentation orale (colloque final : présentation des travaux aux gestionnaires français et italiens).


5) Valorisation du projet

Publications et communications
G. Susella et F. Zanolini (1996) – Risques générés par les grands mouvements de terrain .Etude comparative de 4 sites des Alpes franco-italienne. Recommandations. Consolidation et harmonisation de l'expérience acquise sur les deux versants alpins en matière d’aide à la décision pour la gestion du risque. Programme INTERREG I France – Italie, 207 pages.
Pages Web
 Risques générés par les grands mouvements de terrain - Programme INTERREG I France – Italie

 

[Programme de recherche départemental]