[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LIS

Titre du projet

Développements méthodologiques pour la surveillance des glaciers par GPR (Ground Penetrating Radar)

[ fiche projet ] [ rapport pdf ]

Type d'aléa
Glace, neige et avalanches
Année

2006


Organisme pilote
INPG / LIS : Laboratoire des Images et des Signaux
Organisme(s) associé(s)
LIRIGM - LGIT
Coordonnateur
Michel GAY
Participants
Collaborateurs LIS, LIRIGM et LGIT...

Résumé du projet

Nous constatons depuis plusieurs années, une accélération de la fonte des glaciers qui peut engendrer une augmentation de la formation des poches d’eau sous glaciaires ou intraglaciaires ? Il est nécessaire de se doter des outils de détection et de surveillance de ces poches d’eau pour pouvoir se prémunir d’une catastrophe naturelle due à une vidange soudaine qui comme en 1892, à Saint Gervais a emporté un établissement thermal, 8 maisons et a causé la mort de 200 personnes.

Le radar géologique ou GPR (Ground Penetrating Radar) est une technique non-intrusive d’investigation qui utilise la réflexion ou la diffraction des ondes électromagnétiques (OEM) sur des objets présentant des contrastes de propriétés diélectriques. Une de ses caractéristiques réside dans son large éventail de fréquences d’utilisation (de quelques MHz à quelques GHz), qui permet un nombre d’applications intéressant, que ce soit en géotechnique, en géologie, en hydrologie ou en glaciologie.

Cette étude a pour objectif de tester différents radars avec des fréquences différentes sur un glacier à proximité de Grenoble (Sarennes) afin de pouvoir mieux comprendre l’interaction OEM avec la glace et de valider ou d’invalider la possibilité de détecter des poches d’eau sous la glace.

[Programme de recherche départemental]