[PGRN] [Programme de recherche départemental]

Projet CG38 - PGRN piloté par le LTHE

Titre du projet

Interfaces entre dynamisme des versants et péri-urbanisation dans un bassin versant torrentiel de l'agglomération grenobloise : le bassin du Lavanchon
[ rapport pdf ]

Type d'aléa
Erosion - crues et laves torrentielles
Année

2003

Mots-clés
Risques naturels - Périurbanisation - Bassins versants montagnards - Vulnérabilité - Conscience du risque - Analyse spatiale
Champs disciplinaires
Géographie, géomorphologie, géomatique, sociologie


1) Organismes et auteurs


Organisme pilote
LTHE
Organisme(s) associé(s)
IGA / Labo Territoires / Labo SEIGAD
Coordonnateur
Laurent ASTRADE
Participants
Sandrine BOTTOLIER, Mickaël GRANDOUILLER, Delphine LOISON, Céline LUTOFF, Rachid NEDJAI, Céline PHILIPPE


2) Contexte du projet


Site(s) d'étude
Bassin versant du Lavanchon (communes de St-Paul-de-Varces, Varces et Claix)
Contexte de l'étude
La région de Grenoble a pour particularité de présenter à la fois une large vallée particulièrement plane et des systèmes de montagnes à très fortes dénivellations et aux versants raides, voire verticaux. La première a été propice à l’installation des hommes, puis à l’accroissement urbain et au développement des activités une fois que la divagation des deux rivières a été maîtrisée. Les seconds sont le lieu de processus morphologiques dynamiques et d’instabilités multiples. Le développement de la ville a très vite été conditionné par cette opposition, les versants constituant un obstacle important au développement urbain. Malgré tout, les dernières décennies ont vu l’expansion de l’agglomération grenobloise vers les zones de contact entre la plaine et les versants.

La périurbanisation au sein de bassins montagnards pose des problèmes spécifiques tels que la multiplication des éléments exposés à des phénomènes potentiellement dommageables et l’aggravation des vulnérabilités par le renouvellement d’une population pas toujours consciente des risques. L’extension des zones urbaines et des activités humaines vers les bassins montagnards périphériques de Grenoble représente donc d’une certaine façon un rapprochement entre les aléas et les activités. C’est l’étude de cette extension de la vulnérabilité qui est l’objet de ce projet.
Programme plus vaste
*
Initiation du projet
Projet initié par le PGRN
Participation du PGRN
Montant du financement (k€)
6 k€
Part du CG38 - PGRN
100 %
(Co)-Financements
*
Appréciation du rôle du financement CG38 - PGRN
 


3) Objectifs, méthodes et résultats

Objectifs
L’étude de l’interface entre dynamique des versants et développement des activités humaines sur un bassin montagnard périurbain représentatif passe par :

1. La connaissance des aléas (étude de la dynamique des versants et de l’aval du bassin dans le but de connaître les processus qui affectent les versants, leur occurrence, les surfaces affectées et leur évolution dans le temps).

2. L’analyse des enjeux et des vulnérabilités (cherche à cerner quelles sont les modalités ainsi que les motivations du développement périurbain, l’origine de la prise de risque, consciente ou inconsciente, la fragilité de cette occupation périurbaine face aux phénomènes identifiés).

3. La compréhension des comportements des individus face aux risques et les rapports entre les habitants et les administrations territoriales (vise à aborder les aspects socioculturels au travers de l’analyse de la perception des risques, de la dislocation de la mémoire collective et de la perte de connaissance des phénomènes et des moyens de s’en prémunir).
Méthodologie
Inventaire cartographique des aléas naturels du bassin et études diachroniques de l’utilisation du sol à l’aide d’un SIG.

Enquête et entretiens à l’aide d’un questionnaire.

Résultats
Production de connaissances locales (cartographie informatique) sur le développement urbain, les phénomènes naturels, la lutte contre les risques naturels.

Mise en évidence des logiques spatiales de perception et des problèmes de gestion des risques naturels.


4) Débouchés du projet

Utilisateurs finaux potentiels
Gestionnaires des risques et de l’aménagement du territoire. Géographes. Bureaux d'études.
Production scientifique
- Production de connaissances locales / régionales
Produits délivrables
*
Partenariats
- Préexistant
- Qui se poursuit (?)
Retombées du projet

"Aucun pour l'instant..." (en 2006), probablement lié à l'absence d'implication voire d'intérêt des collectivités locales concernées et à la mutation du coordinateur (perspectives : application des approches et des méthodes sur d’autres bassins versants montagnards périurbains de la région grenobloise ; comparaison des situations et définition de typologies de l’évolution urbaine, de la dynamique des versants et des torrents, des perceptions des habitants et des différents acteurs gestionnaires).

Rapport transmis au bureau d'études Alpes-Géo-Conseil en mars 2007 dans le cadre de la réalisation de la carte des aléas de St-Paul-de-Varces.



5) Valorisation du projet

Publications et communications

L. Astrade, R. Nedjaï, D. Loison, C. Philippe, C. Lutoff, M. Grandouiller, S. Bottollier, "Représentation de l'évolution et de la perception des risques naturels dans un bassin périurbain montagnard: le bassin du Lavanchon (agglomération de Grenoble, France)" soumis à la revue Géomorphologie

Astrade Laurent , Lutoff Céline, Nedjaï Rachid, Philippe C.,Loison D., Bottollier-Depois S. 2007 : Péri-urbanisation et risques naturels. Evolution d’un espace montagnard périurbain et conscience des risques naturels par ses habitants : le bassin du Lavanchon (agglomération de Grenoble, France), Revue de Géographie Alpine, n°2, 9-18.

Pages Web
 

 

[Programme de recherche départemental]