Projet CG38 - PGRN piloté par le LTHE

risknat - Pôle Alpin Risques naturels - Accueil
Mis à jour : date
Accueil risknat
Contact
Accés restreint
Titre du projet

Etude du vieillissement des géosynthétiques-filtres utilisés en drainage des glissements de terrain et des ouvrages hydrauliques

[ rapport pdf ] [ annexe pdf ] [ présentation ]

Type d'aléa
Mouvements de terrain - éboulements - chutes de blocs
Année

2009


Organisme pilote
LTHE (équipe TRANSPORE)
Organisme(s) associé(s)
Cemagref - RTM38 - IREX
Coordonnateur
Yves-Henri FAURE
Participants
Matthieu VERSTAEVEL, Patrice MERIAUX (Cemagref Aix-en-Provence, Unité OHAX)

Résumé du projet

Ce rapport synthétise le travail effectué depuis avril 2009, au titre de la phase I du projet DrainAgeing. Il regroupe les données que nous avons rassemblées depuis le lancement en 1993 de l’expérimentation des tranchées drainantes du site de Roissard (Isère – 38), dans la région du Trièves. Le but de ce projet est d’étudier le comportement à long terme des géotextiles utilisés en tranchée drainante, et plus largement dans tous les dispositifs de drainage de sols ou d’ouvrages en terre (barrages et digues). Le site de Roissard a été choisi en 1993, car la région du Trièves est connue pour ses argiles litées, qui posent de nombreux problèmes dans le domaine de la géotechnique, notamment de glissements de terrain. Or l’eau est un facteur souvent prépondérant dans le déclenchement des glissements de terrain, ou dans tous les cas c’est un facteur aggravant. De plus, lors de la réalisation de tranchées drainantes ou plus généralement d’ouvrages drainants, la pose du géotextile est toujours délicate, et même potentiellement dangereuse pour des tranchées ou excavations profondes. En effet, de par la présence d’eau, le risque qu’elles se referment, est non négligeable, et peut provoquer de graves accidents de personnes, d’où la nécessité de blinder ou de taluter les parois de fouille, comme l’impose la réglementation du travail. C’est pour ces raisons que le LTHE, le Cemagref d’Aix-en-Provence, ainsi que le service de Restauration des Terrains en Montagne (RTM) de l’Isère, se sont associés dans le projet DrainAgeing qui consiste à étudier l’évolution du comportement, et notamment du colmatage, des géotextiles utilisés comme filtres en milieu fin (ou argileux). Il poursuit le projet d’expérimentation de Roissard débuté fin 1993, et suivi jusque juillet 1999. Depuis juillet 2008, les mesures sur ce site ont repris dans le cadre du projet DrainAgeing, et depuis mai 2009, le site a été partiellement remis en état pour la poursuite des études. Ces nouvelles et récentes mesures sont analysées dans le présent rapport d’avancement et comparées avec les mesures de la période 1993-1999.

On rappelle que le dispositif expérimental de Roissard est constitué de six tranchées drainantes de 1,5 à 2 m de profondeur, réalisées avec des modalités et produits géosynthétiques différents et équipées de regards de mesures. Il est situé sur un terrain réputé homogène, en pente faible (environ 5%) et régulière, sur substratum d’argiles litées du Trièves, avec de l’eau présente entre 0 et environ 1,50 mètres de la surface.

Outre la reprise des mesures et pour observer plus précisément l’état des drains autoroutiers des tranchées drainantes, une inspection télévisuelle a été réalisée en juin 2009, ce qui a permis d’évaluer l’état de ces collecteurs drainants et de repérer les principales venues d’eau actuelles dans les tranchées.

Tous ces éléments nous ont permis d’esquisser les travaux de génie civil et le protocole scientifique à mettre en œuvre pour la phase II de réouverture partielle des tranchées du projet DrainAgeing : modalités, localisation et coût de réalisation des réouvertures, choix des types de prélèvements et d’essais à réaliser, etc. - l’objectif du projet étant de comparer les performances au terme de quelque 17 années de service des différentes tranchées drainantes et de leurs géotextiles.

 

[Programme de recherche départemental]